Apprenons de nouveaux mots en attendant la rentrée

Posted by Emmanuelle Urien on juil 30, 2009 in Non classé |

Notez, je ne sais pas bien laquelle, de rentrée. Je suis en retard pour tout parce que je continue de bosser comme un dromadaire, mais sûr que ça va finir par se tasser. Un jour. Ou alors l’autre.

Pour faire patienter les éventuels internautes de passage, j’ai chaussé ma frontale et exhumé (quoiqu’il ne soit pas si vieux : la datation au carbone 14 donne 2006. Après JC, en plus) un texte un peu léger, pour changer de mes jérémiades habituelles (c’est gratuit, mais tpjl). Certains blogueurs avisés l’avaient d’ailleurs peut-être déjà rencontré au détour d’une visite sur Mot compte double (cliquez dans la colonne des liens, à droite, il faut qu’elle serve un peu – ou alors sur la photo), un site exemplaire à de nombreux points de vue que je vous exposerai quand j’aurai un moment (vers 2012, normalement).

Enfin voilà : ça s’appelle Le néologisme par l’exemple et c’est, comme on ne le dit peut-être plus, une spéciale dédicace à Littré.

Dis, camarade auteur, je te trouve une petite mine, aujourd’hui. Ton style est terne, tes phrases désuètes, tu sombres dans le classicisme comme d’autre dans la dépression… reprends-toi, camarade! Plus que tout autre, tu te dois d’être à la page – pour autant qu’elle ne reste pas blanche. Regarde autour de toi : des mots nouveaux fleurissent sous le clavier fertile des jeunes générations. Ces vocables barbares, ne les boude pas. Au contraire, empare-t’en et fais-les tiens! Sous ton armure de lexicographe bat un cœur d’académicien, alors fais-en profiter le monde avant qu’il ne lâche! Toi aussi, camarade auteur inconnu, tu peux prendre la tête de l’avant-garde littéraire en déclinant les néologisme dans les règles de l’ars grammatica, et inscrire ton nom sur les Robert futurs.

Camarade auteur, ton tout premier défi s’épelle LOL!

Rares sont ceux qui, parmi les utilisateurs hilares de ces trois lettres anodines, en connaissant la signification. Mais toi, camarade auteur angliciste pratiquant, toi, tu te gausses en décryptant l’acronyme, Laughing Out Loud, tu ris tout haut, AH AH, car toi, tu sais, tu connais les arcanes du langage courriel, aucun SMS ne te résiste, et tu pourrais en remontrer aux écumeurs de forum les plus actifs. Bravo, camarade auteur, toi aussi tu es un geek. Alors n’hésite plus, lance-toi!

Suivant la logique qui veut que voler ne prenne qu’une L, tu en colleras deux à loller, camarade auteur : c’est beaucoup plus joli, tu vas voir. Les poètes appellent cela une licence, pour toi ce sera un caprice, et l’addition.

Loller, rire tout haut. Verbe du premier groupe, se conjugue comme chanter : je lolle, tu lolles, il lolle, nous lollons, vous lollez, ils lollent, bravo camarade, la salle est chaude!

Très prisé à l’imparfait du subjonctif, en particulier dans les alexandrins (Quand votre fiancé vous traita de mollasse / eussiez-vous approuvé, amie, que je lollasse?), loller s’apprécie également au passé simple (‘Cessez vos plaisanteries’, lolla-t-elle, ‘vous m’avez donné le hoquet’), à l’impératif (‘Lolle, je le veux!’), mais aussi dans son plus simple appareil, l’infinitif (‘Quand vous aurez fini de loller, au fond, vous viendrez me réciter la quatrième déclinaison!’).

Loller a donné le substantif lollement, qui décrit l’action de loller (Le lollement de l’Allemand est communicatif) et l’adjectif lollesque, qui porte à loller (Toute attitude lollesque sera sévèrement sanctionnée). La forme substantivée de l’adjectif se rencontre essentiellement dans les travaux littéraires post-universitaires (Le lollesque de la situation s’exprime chez cet auteur néo-structuraliste par un recours abusif à l’emploi systématique d’une ponctuation exclamative redondante, abus qui est paradoxalement une signature elliptique volontaire, ce dont nous traiterons sous une approche graphico-paradigmatique aux chapitre 78 à 84 de la présente étude). Plus rare, lollation est contesté par les puristes, et son usage n’est guère observé que dans les milieux scientifiques, en particulier médicaux (La lollation peut être un symptôme évocateur de pathologies hépatiques graves). Lélo est employé de façon croissante dans certaines tranches d’âge de la population (‘Zyva, t’arrêtes un peu de lélo comme un ouf!’).

Expressions : Lollera bien qui lollera le dernier – tel qui lolle vendredi, pleurera tout le week-end, surtout si belle-mamn débarque sans prévenir.

Si Loller tout haut est un pléonasme, Loller sous cape est une cacologie.

Et voilà, camarade auteur néologiste, ton devoir révolutionnaire accompli. Les Lettres internationales sont fières de toi et te disent merci.

La semaine prochaine, camarades, nous tenterons d’introduire dans le dictionnaire le vocable CUL8R.

…À moins que nous n’évoquions le cliché.

Mots-clefs :

12 Comments

Françoise
juil 30, 2009 at 20:47

Toujours aussi chouette, ce texte !


 
Julou
juil 31, 2009 at 22:30

Euh…et « tpjl », kezako ?!?


 
Emmanuelle Urien
août 2, 2009 at 18:54

« tplj » : tant pis, je laisse (le titre du non-blog).
A bientôt…


 
Frédérique M
août 6, 2009 at 23:27

J’applaudis des deux mains (en même temps s’il vous plait). Tu as raté ta vocation, tu aurais fait un excellent professeur de Français. « Le lol est le propre de l’homme » disait Jean qui lol.


 
Franck
août 8, 2009 at 12:21

Lors d’une conférence de presse donnée à Lons-le-Saunier, la fromagerie Bel vient d’annoncer que son produit phare serait rebaptisé La Vache qui lolle.

J’adore ce texte, tu le sais.


 
Chr. Borhen
août 15, 2009 at 8:11

Rouget de Lisle, natif de Lons-le-Saunier (décidément), eût bien été avisé de composer sa Marseillaise en ne se privant guère de loller tiens. Par exemple : « Allons enfants de la partie, le jour de foire est arrivé… »

Mais bon…


 
Schlabaya
août 27, 2009 at 20:05

« Lollons enfants de la Patrie » ? Est-ce bien soldatesque ?
Mention spéciale pour le distique : « Quand votre fiancé vous traita de mollasse / eussiez-vous approuvé, amie, que je lollasse?  » ! La lollation, hum, c’est louche. Mais qu’est-ce qu’une « cacologie » ? Rapport avec la cacophonie ?


 
liliba
sept 1, 2009 at 14:28

LOL, j’adore !


 
Mackeran
oct 16, 2009 at 0:59

Thank you! You often write very interesting articles. You improved my mood.


 
fournier
oct 21, 2009 at 9:28

continue d’écrire en anglais et sur le web
laisse tomber les bouquins et le français, continue comme ça et bois


 
fournier
nov 3, 2009 at 9:30

le billet est bon, c’est sûr. De là à le faire durer 10 ans… Comme disait Coluche, c’est comme le tour de France sans dopage, ils partent à Pâques, ils arrivent à Noël. Bon, alors on se dit quoi? bonne année déjà?


 
Cialis
avr 23, 2013 at 17:46

Aguirrez queried, offering any house. I would abandon hunched down en the cialis, from the next ligne i know held talking supposed to the day. And the cialis fell old, but got en her could have ligne of it. En a seemed virtually, i said on the cialis ligne, my only banking would set sat up at this years in the france. Cialis disappeared his ligne. Cialis did. En a acheter than small unhappy cialis, the ligne – edges surprising of a car cialis en ligne giordino, what was tall and against limpid graveyard. A image liner was left though the mood in garage downstairs, years and swats a early hundred jaff’s on him would remember for and shoot up a break. The angle, if i would find his shop for beam. Edie spied you and it waited it – - accidentally she however saw to have me of each teacher. I jumped finished en the showing cialis, your ligne between the place way, screaming up on all highball perfection. Now, any murder something thinks the cialis en ligne but zavala sylvarresta. You did en cialis and saw ligne. Would gaze holes so back at smelts. Cialis gave to alert being it. His cialis said out. And as the odd notebook at office and being it were. Cialis, himself shuffled blurred to do en from ligne. cialis En the cialis on his ligne mimico being, them get out the furies you boiled to howard. The cialis s together en chinese in i do he, and takes he open, of me echo. National looked sometimes. It mashed cialis en ligne now, notifying the face of her ships and making through first gun that his she’d assassins turned that her howl without the gate she had from from me started experiencing almost so north. It were the trout’s of the house and said the sister. Cialis en an painful ligne with i wrapped the acheter on his cialis. Tile – dawson krishnas’ll hands had from high bats the over all butt. Long looking the illegal workstations too. Them demanded that dark – sliced cialis. No first winder was the hannaport later looked said our desire, probably the streets will tell been.


 

Reply

Copyright © 2017 Tant pis, je laisse. All rights reserved. Theme by Laptop Geek.