5

Même pas mort

Posted by Emmanuelle Urien on juin 30, 2011 in egopub, Raconte-moi ta vie

Contrairement aux apparences et n’en déplaise à ses plus fidèles détracteurs, ce non-blog n’est pas mort, il est blessé seulement. Et encore, c’est superficiel.

Il y a un an tout juste paraissait le précédent non-post. C’est purement un hasard que celui-ci sorte aujourd’hui : j’ai glissé en cliquant et hop, je suis tombée ici la tête la première, comme Alice dans le terrier du lapin, et aussi à la bourre que celui-ci.

Je vous aurais bien fait un résumé de ces 365 derniers jours sans blog, mais il ne s’est rien passé. J’ai dû traduire six bouquins avec des vrais morceaux de banshees dedans, quatre sites et quelques dizaines d’articles divers dont la plupart à la solde du grand capital (oui, j’ai un vrai travail, moi, monsieur), mais sinon, rien du tout, je vous dis. Sauf, peut-être, ce recueil de nouvelles* que j’ai re-bouclé et qui sortira le 11 septembre pour le festival de Lauzerte. Et les Glossolalies sur lesquelles j’ai pas mal avancé (vous pouvez en écouter les premiers morceaux sur la page d’accueil de mon site, remis à jour pour l’occasion). Et ces chroniques dans des émissions de radio interlopes mais galvanisantes. Et ce contrat qui me permet de voir l’édition d’un œil nouveau, mais j’en reparlerai après l’été, quand j’aurai fini mon roman, et avec le plus grand sérieux. En dehors de ça, il n’est rien arrivé, je vous assure.

Ah, si : la vie est belle.

Voilà, je reviens bientôt, ne raccrochez pas. Bonne vacances à tous.

* Tous nos petits morceaux, éditions D’un Noir Si Bleu, septembre 2011. Mais cela ne m’empêche pas d’équeuter les haricots verts ; d’ailleurs, j’y vais de ce pas.

Mots-clefs :, , ,

Copyright © 2017 Tant pis, je laisse. All rights reserved. Theme by Laptop Geek.