5

COURT, NOIR, SANS SUCRE…

Posted by Emmanuelle Urien on fév 13, 2010 in egopub

…revient. Et il n’est pas content.

Toujours court (quoique un peu moins), décidément très noir, et garanti sans édulcorant… mais c’est aujourd’hui la belge équipe de Quadrature qui a repris le flambeau des mains de L’être minuscule, lequel le lui a cédé pour trois fois rien avec élégance pour une réédition, augmentée de deux nouvelles inédites, de mon tout premier recueil.

Convenez que c’est une bonne nouvelle. Quinze, même.

À part ça, rien de neuf ou presque : mes miroirs n’ont toujours pas trouvé preneurs en dépit de l’état de propreté irréprochable dans lequel je les maintiens ; la nouvelle érotique que m’a commandée mon bel éditeur In8 a été testée et approuvée et figurera dans un coffret à paraître d’ici un certain temps, sans doute après l’été ; je traduis, avec M’sieur Causse, à tour de bras et commence à envisager de refuser des clients ; nous concerterons en trio avec LoFi mardi prochain 16 février sur la scène du Bijou (Toulouse) en dernière partie de soirée ; et les mails continuent de s’accumuler dans ma boîte plus vite que je ne peux y répondre, pardon aux GC qui attendent, et ce n’est pas fini.

Non, vraiment, rien de nouveau…

Mots-clefs :, , , , ,

Copyright © 2017 Tant pis, je laisse. All rights reserved. Theme by Laptop Geek.